La pension alimentaire et l’allocation de garde d’enfants après un divorce

Lorsqu’un couple se sépare ou divorce, il est fréquent que les frais pour le soutien des enfants soient divisés entre les deux parents. La pension alimentaire et l’allocation de garde d’enfants sont des moyens par lesquels les parents peuvent contribuer financièrement au bien-être de leur enfant. Cet article explorera ces deux formes de soutien financier et expliquera comment elles fonctionnent.

Pension alimentaire

Une pension alimentaire est une somme d’argent que l’un des parents (le débiteur) donne à l’autre (le créditeur) pour contribuer aux frais de subsistance du conjoint et des enfants. La pension alimentaire peut être versée mensuellement, trimestriellement ou annuellement, et elle peut être fixée dans un contrat ou décidée par un tribunal. Elle peut également être modifiée sur une base régulière pour prendre en compte les changements matériels qui surviennent au fil du temps.

Allocation de garde d’enfants

L’allocation de garde d’enfants est une somme d’argent versée par l’un des parents (le débiteur) à l’autre (le créditeur) pour couvrir les frais liés à la garde des enfants. Ces frais peuvent inclure le coût des fournitures scolaires, des activités extra-scolaires, des camps d’été, etc. L’allocation est généralement payée mensuellement et elle peut également être fixée par contrat ou par un tribunal. De plus, elle peut être modifiée sur une base régulière afin de tenir compte des changements matériels qui surviennent au fil du temps.

En conclusion, la pension alimentaire et l’allocation de garde d’enfants sont toutes deux destinées à aider les parents à prendre soin financièrement de leurs enfants après un divorce. Elles peuvent être fixées par contrat ou décidées par un tribunal, et elles peuvent être modifiées sur une base régulière pour prendre en compte les changements matériels qui surviennent au fil du temps.

A lire également  Le rôle des médiateurs familiaux dans le processus de divorce